Agenda

A venir  en 2017 :

05/10/2018 19 h 00

Café Philo : Bonheur et bien-être sont ils équivalents ?

 

31/10/2018 19 h 00

Café Littéraire : M. Vertigo - de Paul Auster

 

09/11/2018 19 h 00

Café Philo : Peut-il exister des principes éthiques universels ?

 

28/11/2018 19 h 00

Café Littéraire : Le miracle du Oui - de V. Loiseleur

 

05/12/2018 19 h 00

Café Littéraire : Le sens de l'hospitalité - de J. Kelen

 

07/12/2018 19 h 00

Café Philo : Pourquoi parle-t-on tant d'éducation et si peu d'instruction ?

 

Tarif  : 5€ 

Les ateliers se déroulent à l'Espace Mouneyra

118, rue Mouneyra - 33000 Bordeaux
Tel : 05 56 08 99 96
www.espace-mouneyra.com

Citation

" C'est sans doute un mal inhérent à la tyrannie, de n'avoir pas confiance en ses amis. "

 

Eschyle

Nous Contacter

Bordeaux Philo

49 avenue Jeanne d'Arc

33000 Bordeaux

Tel : 05 56 08 99 96 

 

 

La danse du serpent

 

 

Surpris par la grâce indolente, 
De cette ville aux formes fécondes
dévoilant sous l’étoffe vacillante, 
Les promesses d’une rêverie  profonde.

A la voir ainsi danser en cadence
Les jours et les nuits défilent dans l’ivresse  
De l’indécence de certaines caresses
Je perds alors l’espoir de la délivrance
     
Dans la pénombre inquiétante des alcôves
Ses yeux de serpent scintillent en me fixant
Lorsque trois sorciers bienveillants 
M’arrache à la torpeur qui m’ankylose 

Ils m’attirent dehors sous les rayons de lune 
Loin des anneaux d’or du dangereux serpent
Des prêtres portent  de lourdes urnes
Recueillant du ciel les gouttes d’un liquide blanc.

Ce lait de lune que le ciel leur a donné  
En échange de viscères et de vin
Ils le versent dans un  vase d’étain
Porté par  quatre dragons ailés.

 

Le silence est  grand lorsqu’on entend  
Le bruit que fait la terre en buvant le lait.
Qui s’écoule  du vase  et se repent
Dans les plis de son ventre, qui s’en repait

Si l’un des prêtres buvait ce lait de lune
Il deviendrait plus léger qu’une plume
Il pourrait alors rejoindre au-delà du voile
La conscience transparente du cristal.

Il comprendrait pourquoi le trésor caché
Qui voulait se faire connaitre
Créa les reflets du monde manifesté
Révélant à tous la splendeur de l’être.

Les trois sorciers mes acolytes immortels
Avaient décidé de m’initier aux rites
D’un culte ancestral, une religion éternelle 
A la lisière du rêve, s’ ouvre la fenêtre d’un mythe.

Evoquant le commencement des temps,
Où s’écoule une rivière d’argent.
Dans le miroir de ses eaux tranquilles
Se révèle un fabuleux jardin immobile

 

Par Antoine

 


  Aucun commentaire pour le moment concernant le sujet « »!

Bordeaux Philo - 118 Rue Mouneyra - 33000 Bordeaux :: Tel : 05 56 08 99 96