Agenda

A venir  en 2017 :

05/10/2018 19 h 00

Café Philo : Bonheur et bien-être sont ils équivalents ?

 

31/10/2018 19 h 00

Café Littéraire : M. Vertigo - de Paul Auster

 

09/11/2018 19 h 00

Café Philo : Peut-il exister des principes éthiques universels ?

 

28/11/2018 19 h 00

Café Littéraire : Le miracle du Oui - de V. Loiseleur

 

05/12/2018 19 h 00

Café Littéraire : Le sens de l'hospitalité - de J. Kelen

 

07/12/2018 19 h 00

Café Philo : Pourquoi parle-t-on tant d'éducation et si peu d'instruction ?

 

Tarif  : 5€ 

Les ateliers se déroulent à l'Espace Mouneyra

118, rue Mouneyra - 33000 Bordeaux
Tel : 05 56 08 99 96
www.espace-mouneyra.com

Citation

" En ravalant des paroles méchantes sans les avoir dites, personne ne s’est jamais abîmé l’estomac. "

 

Winston Churchill

Nous Contacter

Bordeaux Philo

49 avenue Jeanne d'Arc

33000 Bordeaux

Tel : 05 56 08 99 96 

 

 

Vers une spiritualité laïque

 

Aucune croyance préetablie : La spiritualité laïque

« La vraie spiritualité est le fondement de la vie matérielle, du bonheur et de la prospérité. »


« Croyance en Dieu ou croyance qu’il n’y a pas de Dieu » : ces deux considérations, mettant l’une et l’autre l’accent sur une adhésion, expriment notre besoin d’un appui, d’une conviction et traduisent ainsi la peur et l’incertitude propre à notre condition humaine. Pourtant, aussi fondamental que puisse être notre besoin de réponse, ces deux “adhésions” sont l’une comme l’autre des images inculquées qui voilent notre réalité la plus profonde et l’empêchent de s’exprimer !



Une expression…



Dans les textes qui suivent, je n’exprimerai rien d’autre qu’un point de vue ! L’ouverture à notre être véritable étant l’ouverture sur l’infini, vouloir enfermer cette démarche dans une vision ou une certitude quelconque ne pourrait que la limiter.

L’objectif recherché à travers ces textes n’est donc pas de convaincre, mais de faire résonner chez le lecteur, dans son propre ressenti, ce que lui-même reconnaîtra comme vérité. Je suis parfaitement conscient qu'une grande part de ce que j’écris ci-dessous a déjà été dit maintes et maintes fois dans le passé, toutefois, l’état de souffrance de notre monde montre que l’essentiel de la spiritualité n’a pas été compris par le plus grand nombre car l’une de ses fonctions est de soutenir la vie matérielle.



...De la spiritualité laïque…



Ne s’appuyant sur aucune croyance préétablie, la notion de spiritualité laïque devrait inciter les personnes en quête de sens à prendre cette direction là qui est de s’ouvrir à leur réalité intérieure, à ce qu’il y a de plus essentiel en eux. Mais il ne s’agit évidement pas, à l’instar des religions actuelles, de se poser en tant que détenteur de la vérité et d’établir une nouvelle croyance ou un nouveau dogme.



...Pour une meilleure intégration de la vie…



Quelques soient les difficultés de notre vie présente nous pouvons, par notre seule intention et par notre désir de transformation, créer de nouvelles conditions de vie.

Les choses se font progressivement, c’est certain, car même si nous amorçons ce retour à soi, nous continuons à vivre, un certain temps du moins, les conséquences de nos actes passés…

Mais le changement est bien réel, car le monde extérieur avec lequel nous sommes en relation continuelle est tel que nous sommes au fond de nous ; si nous changeons, il change aussi…

Mais il ne s’agit pas d’instaurer des croyances, à chacun donc, d’expérimenter et de tirer ses propres conclusions…



L’ouverture à soi-même… une nécessité vitale…



L’objectif de la voie spirituelle ou « voie vers l’ouverture » est de permettre à ce qui est vérité en nous de se révéler et de s’exprimer.

Ainsi que nous le laisse percevoir le terme sanscrit « yoga » traduit généralement par « union » ou même le mot « religion » dont la racine est commune avec celle du verbe « relier », elle permet aussi de rétablir la jonction, le lien, entre ce qui est le plus profond en nous et la vie matérielle. On reconnaît l’utilité et l’authenticité de notre démarche dans le fait qu’elle amène des résultats positifs dès son commencement (davantage de paix intérieure, de calme, de joie, aplanissement de difficultés…etc.)

Le rétablissement de ce lien, de ce contact avec notre nature profonde est l’objectif de tout cheminent spirituel authentique.



L’importance du désir d’éveil…


Le plus déterminant pour chacun d’entre nous est ce qu’il veut réellement, car il s’avère que c’est en fonction de notre aspiration la plus profonde que nous orientons notre vie.

Un fort désir d’éveil (ou d’ouverture à soi) est vital pour amorcer cette démarche intérieure ; lorsque ce désir n'est pas déjà présent en soi, il est essentiel de parvenir à une compréhension profonde et authentique des avantages liés à cette orientation dans la vie.

Au fur et à mesure que l’on progresse sur cette voie, l’intensité de ce désir augmente et à un certain stade d’ouverture, cette démarche apparaît généralement comme la chose la plus importante qui soit.

Mais si notre approche de la spiritualité ne vise qu’à satisfaire une curiosité intellectuelle ou même à impressionner notre entourage, nous n’obtiendrons probablement que cela…



Que faut il faire ???

La question est posée !!!



Premier pas vers l’ouverture à soi…


Remettre en question nos certitudes !



« Il est évident que si dans nos vies nous semons toujours les mêmes graines, nous récolterons toujours les mêmes fruits. »


 

Se mettre en chemin vers l’ouverture. Pourquoi est-il important d’en comprendre profondément les avantages ???


Acquérir une profonde détermination est primordial pour effectuer cette démarche ; il est, de ce fait, essentiel de connaître les bénéfices que l’on peut en tirer.



Ne pas hésiter à poser les questions, à se poser réellement les questions sinon nous courons le risque de nous rétablir dans une croyance et cette « spiritualité-là » ne touchera alors que le plan superficiel de notre esprit. En d’autres termes, ne pas survoler le sujet…

Si l’on a un doute sur une chose ou sur une autre ce n’est pas un problème… Le doute est préférable à une certitude prise pour se rassurer.



Cette recherche a pour effet :



– De déstabiliser le carcan du mental.

– D’amener une intention profonde (réelle) d’ouverture déclenchant ainsi certains « hasards » bénéfiques dans la vie.

– D’établir en soi le désir profond d’ouverture, base du maintien de la continuité dans la démarche spirituelle.



Quels sont les avantages de l’ouverture ??? Ou le pouvoir créateur de notre conscience…


Dès que l’on se met en chemin vers l’ouverture les conséquences bénéfiques se font sentir, car ce changement intérieur amène la vie (qui est notre miroir) à « réagir ». Au fur et mesure que la conscience s’élargit, devient plus claire, nous avons davantage d’influence sur les situations de notre vie, nos désirs se réalisent plus facilement.

En d’autres termes notre capacité à créer spontanément les situations qui nous sont favorables se rétablit progressivement et nous sommes alors encouragés par ces améliorations.



Que faire ?



A chacun de voir lui-même ce qu’il peut faire dans sa vie pour cela ; l’intention seule si elle est sincère est déjà un pas en avant, elle est une sorte de prière silencieuse en nous.

Pour de nombreuses personnes, ce sera d’accorder davantage de temps à l’écoute de soi, à la lecture d’écrits inspirants (qui résonnent avec ce niveau de paix présent en nous), au silence… Pour d’autres, changer certains comportements nuisibles…

Faire à la mesure de ses capacités, un pas en avant peut sembler « petit » mais un pas est un pas, et le stade que celui-ci permettra d’atteindre deviendra la base des pas suivants…

Une fois sur ce chemin, nous sommes portés par la dynamique générée par notre progression…



Mais l’issue n’est pas dans « faire » mais dans « comprendre », accepter de remettre en question les certitudes que nous avons parfois durement acquises, accepter d’avoir tort, de ne pas savoir, de changer… Tout cela demande un très grand courage, un courage d’autant plus grand que cette attitude n’est généralement pas reconnue comme étant méritante par nos propre schémas mentaux.




Pourquoi notre attitude actuelle dans notre relation avec le monde est-elle vouée à l’échec ???



Il semble que notre approche de la réalité soit totalement illogique, nous nous occupons d’abord de notre confort matériel, il est l’objet de toute notre attention… l’épanouissement de notre vie intérieure passant éventuellement après.

Dans cette attitude nous agissons comme un maçon qui voudrait poser la toiture d’une maison sans couler les fondations et sans construire les murs. Cette manière de procéder sera toujours vouée à l’échec.

Il est très surprenant que les enseignements spirituels qui sont la base de toute vie ne soient pas mieux connus, et surtout, profondément compris, que la grande majorité des hommes de notre époque ne réalisent pas à quel point l’épanouissement de la vie intérieure est indispensable.

La plupart des religions paraissent avoir perdues l’essentiel de leur message et pire que cela, donnant une fausse idée de ce qu’est la réalisation spirituelle, en ferment les portes…

Je suis convaincu que si nous ne suivons pas cette démarche qui nous ramène à nous-même, c’est que nous n’en comprenons pas l’aspect vital.

Qui parmi nous, voyant un diamant à terre ne se baisserait pas pour le ramasser ???



Sommes-nous certains de savoir ce qu’est la réalité ???



Les opinions que nous avons sur les choses, sur le monde, sont souvent bien arrêtées, trop bien arrêtées… Mais avons-nous réellement pris le temps d’y regarder de plus près ?

Très longtemps les hommes ont cru que le soleil tournait autour de la terre, cela semblait d’une telle évidence…

Nous sommes enfermés dans ce piège qu’est notre croyance en une réalité bien définie ; ces certitudes nous rassurent, nous confortent, nous donnent une apparente stabilité et c’est pourquoi nous les maintenons avec une telle force.

Le problème c’est qu’elles établissent le champ de nos propres limites et créent ainsi la prison qui nous enferme. Nous n’aimons pas avoir des doutes sur la nature des choses, cela nous déstabilise, et pourtant… cette incertitude amène l’ouverture sur l’infini. Accepter de ne pas savoir, reconnaître cette ignorance fondamentale est nécessaire pour que la réalité puisse se révéler à nous telle qu’elle est. Si dès que nous percevons le reflet du soleil sur l’eau, nous considérons l’avoir réellement vu, alors nous ne le verrons jamais.



– Cette compréhension donne l’opportunité de suivre ou tester d’autres voies, d’autres attitudes, d’autres pratiques, d’écouter des enseignements que l’on avait jusque là mésestimés ; écouter dans l’ouverture…



Note : Nota: Si l'auteur veut envoyer ses coordonnées à Bordeaux Philo......

 

 

 

Vos commentaires


  Hector           le 09 Septembre 2013 - 19h10

La spiritualité est un vaste sujet, dans lequel on peut certainement se perdre très facilement.



  Lola           le 10 Septembre 2013 - 14h38

Sujet passionnant !



Bordeaux Philo - 118 Rue Mouneyra - 33000 Bordeaux :: Tel : 05 56 08 99 96